X

X

HILLEL KOGAN

????????????????????????????????????

« Le chorégraphe contemporain Hillel KOGAN travaille au carrefour de la danse et du théâtre. Ses pièces combinent mouvement, texte et objets occasionnels au service d’un langage visuel à plusieurs niveaux; langage qui navigue intelligemment et avec fantaisie entre un commentaire subtil et plus explicite sur le monde de la danse, la culture populaire et la société contemporaine.  

Les centres d’intérêt de Hillel KOGAN sont des « gens de la danse » reconnaissables, presque archétypiques : des chorégraphes contemporains qui se débattent avec le processus de création (WHAT NOW), des danseurs qui réfléchissent sur la danse (DANCER IS THE ANSWER), un danseur arabe qui incarne un « Autre » symbolique dans une pièce de danse « israélienne » (WE LOVE ARABS), ou encore une gracile ballerine qui travaille avec un chorégraphe masculin mature (THE SWAN AND THE PIMP). Ces « Everymen » (ou femmes) bougent et pensent au présent tout en faisant constamment face à leur héritage dansé et à diverses icônes culturelles – qu’il s’agisse de musique jazz, de houmous, de l’étoile de David ou de baguettes de pain. 

Ces objets, Hillel KOGAN s’en sert pour mettre à nu l’idéologie dans l’esthétique, pour faire reconnaître les hiérarchies d’âge, de sexe et d’ethnicité qui existent – et finissent par dominer – dans les domaines de la danse et de la culture. 

Ces systèmes de pouvoir sont utilisés – et abusés – dans les œuvres, pour être ensuite mieux déconstruits par des mécanismes théâtraux et littéraires, tels que l’ironie et la parodie, l’aliénation et l’intertextualité, et afin de remettre en question leur validité en tant que normes et critères pour la danse et la création, à l’époque actuelle.   

Par conséquent, les œuvres de Hillel KOGAN exposent la danse non seulement comme un langage artistique, mais aussi comme un lieu de construction de sens, de définition de catégories et d’établissement de normes, au sein duquel le corps dansant – toujours en conflit d’une manière ou d’une autre – soulève, en sa présence même, des réflexions sur ce qui est considéré comme propre, beau, cool, intéressant – dans la danse et la société.    

Cette forme unique de discours dansé que Hillel KOGAN a développé incarne sa position autoréflexive, mieux décrite comme métadance : l’exploration de codes artistiques identifiables, d’images visuelles ou de conventions théâtrales comme canal de contemplation critique sur le métier de chorégraphe, les nuances du processus créatif et la relation entre la performance et le spectateur – toujours basée sur des attentes traditionnelles, plus orthodoxes. »

Idit Suslik (PhD)
Chercheur en danse et théâtre

—————

Chorégraphe primé, danseur, dramaturge et enseignant. Son travail est présenté dans des théâtres et des festivals du monde entier. Hillel a joué en tant que danseur invité avec la Batsheva Dance Company et y travaille comme assistant du chorégraphe Ohad NAHARIN depuis 2005, en Israël et à l’international. Parmi les récompenses, citons le prix Israël Lottery Landau (2015), The Israel Critics’ Circle’s Outstanding Choreographer en 2013, et il a été nommé « chorégraphe prometteur » par le magazine européen Tanz en 1999 et 2014. Hillel est membre de l’Association des chorégraphes israéliens depuis 2009, il a été nommé co-directeur artistique du Festival Curtain Up par le ministère de la Culture israélien pour 2015 et 2016. Il collabore avec divers chorégraphes de la scène de danse indépendante israélienne. Il transmet partout la langue du mouvement Gaga, le répertoire (le sien et celui d’autres) et l’improvisation, et a enseigné également auprès de compagnies telles que Carte Blanche en Norvège, Gauthier Dance en Allemagne, IT Danza en Espagne.

En 2018, il est invité à créer une pièce pour le Ballet du Capitole en France (création Théâtre Garonne et Montpellier Danse). Ses dernières pièces s’intitulent WE LOVE ARABS,
THE SWAN AND THE PIMP, THE RITE OF SPRING et OBSCENE GESTURE.

« WHAT NOW » (2019) est le troisième chapitre d’une trilogie de duos d’arts poétiques sur la danse, l’esthétique et l’éthique.