X

X

DAKH DAUGHTERS

Ukraine Fire des Dakh Daughters, le 14 juillet 2022 au Monfort. ©Joseph Banderet

De leur premier spectacle FREAK CABARET, concentré festif, ardent et féroce de femmes qui revendiquaient leur puissance et leur liberté, les DAKH DAUGHTERS y puisent aujourd’hui une force de résistance, même si la belle énergie du départ s’est déplacée, brisée par la guerre.
Mais leur nécessité de dire le monde est toujours vivante et répond désormais à l’urgence de témoigner de la réalité par l’art. Aux fronts de guerre il faut opposer le front de l’art.

Septembre 2023

La guerre sanglante à grande échelle en Ukraine, que la Russie a commencée en 2014, dure maintenant depuis deux ans. Dans un sens, ce fait est devenu routinier, une occurrence quotidienne du mal, de la misère et de la tristesse, à laquelle on pourrait presque s’habituer. Mais on ne doit jamais vraiment s’y habituer. On doit continuer à vivre mais on ne peut pas plonger chaque jour dans cet abîme de tristesse. Notre seule voie possible est donc de continuer à vivre, à créer, tout en résistant et en luttant contre ce mal qui pourrait engloutir le monde entier. Nous sommes des êtres humains avec nos défauts et nos complexes mais nous devons trouver la force de tenir bon. Nous ne sommes pas des victimes ; nous sommes des héros mais humains, donc nous avons besoin de l’aide du monde civilisé pour faire face à ce mal russe. L’Ukraine ne lutte pas seulement pour sa liberté, mais aussi pour la liberté du monde entier, le droit de choisir, le droit de prendre la responsabilité de sa propre vie. C’est une guerre existentielle – une guerre pour les valeurs qui distinguent le monde civilisé de celui non civilisé, une guerre pour le choix du développement de la civilisation, une guerre dont les conséquences auront un impact sur le destin de toute l’humanité.

Révélées sur la scène française grâce au Monfort (Paris) en 2013, les DAKH DAUGHTERS mènent une carrière internationale. D’abord élèves de Vlad Troistskyi au conservatoire de Kiev, elles rejoignent ensuite le Dakh Theatre, compagnie incontournable de la scène ukrainienne, notamment caractérisée par ses créations militantes.
Les Dakh Daughters ont déjà à leur actif de nombreuses créations alliant chant, musique, théâtre, elles offrent au public le spectacle de leur fertile et entreprenante colère.

En 2015, elles collaborent avec Lucie Berelowitstch, metteuse en scène et directrice du CDN de Vire sur la création d’Antigone d’après Sophocle puis, en 2016, avec Stéphane Ricordel, metteur en scène et co-directeur du Monfort sur « Terabak de Kyiv » une création cabaret/cirque.
Après une rencontre à Kiev, Pierre Thilloy, écrit des partitions pour orchestre pour plusieurs de leurs chansons. Cette fabuleuse rencontre entre leur univers rock et l’univers classique se créée en janvier 2022 avec l’Orchestre national d’Avignon-Provence et fut notamment présentée au Festival d’Avignon sur la scène du Grand Opéra d’Avignon lors de la dernière soirée d’Olivier Py, Miss Knife et ses sœurs.

Actuellement en tournée avec Danse Macabre et Ukraine Fire, elles préparent aussi une adaptation de la pièce de Pirandello « les Géants de la Montagne » mis en scène par Lucie Berelowitsch pour 2023.

À leur arrivée en France, avec le soutien du CDN de Vire, elles ont créé Danse Macabre (2022) sous la direction de Vlad Troitskyi. En 2023 Lucie Berelowitsch les a mis en scène dans une adaptation de la pièce de Pirandello « les Géants de la Montagne ». Ukraine Fire créé en mars 2024 à la scène Nationales de Bar-le-duc est toujours au répertoir.